Blackmumba Club

Nous avons tous fini notre soirée au moins une fois dans sa vie en discothèque. Aujourd’hui je vous emmène dans une boîte de nuit un peu différente.

Complètement plongé dans le noir, fermé depuis plusieurs années, l’endroit n’est pas forcément attirant aux premiers abords pour faire la fête.

Avant d’explorer le lieu, nous savions que l’établissement était complètement plongé dans le noir, nous avions donc prévu d’emmener des bougies et quelques lampes pour pouvoir ressortir quelque chose photographiquement.

Après quelques péripéties, un jean troué sur une belle barrière cloutée, un camion stationnant une demi heure devant le portail de la discothèque, nous accédons à l’intérieur. Tout de suite, une odeur d’égouts se fait ressentir. Et oui, le genre de choses qu’on ne peut pas retranscrire sur une photo. A l’intérieur, c’est comment dire… degueulasse!

Il faut bien une dizaine de minutes pour pouvoir s’habituer à l’obscurité totale. A l’aide des lampes, nous installons et allumons les bougies, puis au fil des minutes, la discothèque reprend vie à la lueur des flammes des chauffes plats.

Il est vraiment compliqué de photographier un lieu totalement plongé dans le noir, alors nous avons tenté de bidouiller quelques techniques et voici le résultat plus ou moins réussi.