Manoir du Scénariste

Manoir du Scénariste

Enfin de retour !

Voilà plus d’un an que je n’a rien publié sur mon blog. Je sais cela fait beaucoup ! Non pas que l’envie m’en manquait, plutôt que je n’arrivais pas à trouver du temps pour finaliser des séries de photographies et pour poser mes ressentis. J’ai aussi énormément travaillé sur mes deux premiers ouvrages « derrière les portes closes » que j’ai enfin réussi à finaliser et à auto-éditer. Certains d’entre vous m’ont lu à travers ces livres et m’ont accompagné en découvrant l’exploration à mes côtés. D’autres, me suivent à travers mon compte Instagram et ma page Facebook sur lesquels j’essaye de poster du contenu régulièrement. Pour cette nouvelle exploration urbex, je vous propose de visiter à mes côtés, le manoir abandonné du scénariste.

C’est parti pour l’aventure.

Ce jour, je suis accompagné d’un nouveau binôme. Une connaissance rencontrée sur les réseaux sociaux qui souhaite passer le cap et se confronter au terrain. Sous un ciel bâché, nous arrivons sur la petite place du village qui semble mort. Aucun signe de vie aux alentours. Quelques cheminées fument, personne ne traîne dans la rue. Dans cette ambiance calme, nous longeons les propriétés, parfois surpris par les aboiements d’un chien entrant en éruption en nous voyant passer derrière le grillage de son maître. Ah, les villages de campagne ! Toujours déstabilisant. J’ai toujours cette impression que tout est calme. Néanmoins, on se sent épié et je constate que les voisins surveillent beaucoup plus qu’en ville. A n’importe quel moment, un fermier peut venir nous déloger avec un fusil à la main.

L’infiltration du manoir se fait sans difficulté. Le mur qui l’entoure étant tombé lors d’un coup de vent. Aucune escalade n’est donc à prévoir et cela est plutôt une bonne nouvelle. Oui, je me fais vieux et si je peux éviter une cascade, je suis preneur ! La fenêtre grande ouverte au rez-de-chaussée nous facilitera également l’accès à la demeure.

Enfin à l’intérieur.

Mon acolyte et moi-même ne sommes pas pressés alors nous prenons le temps de parcourir les nombreuses pièces. Je m’imprègne alors doucement de l’atmosphère et commence à lire les documents posés sur un bout de bureau. Rares sont les lieux privés dans lesquels j’arrive à retracer la vie du propriétaire. Après quelques minutes de lecture et quelques recherches sur internet, j’apprends rapidement que ce manoir était le domicile d’un scénariste parisien.

Ce monsieur a écrit des pièces de théâtre et a participé à quelques dialogues pour des films français sortis dans les années 80 au cinéma. Je constate surtout qu’il a été connu pour une bataille juridique qu’il a mené contre des grands noms du cinéma français et international pour plagiat. En effet, il estimait que ces deux producteurs s’étaient inspiré de son œuvre pour sortir un film ayant généré un grand nombre de bénéfice. Après plusieurs procès, il a obtenu gain de cause et a touché une grosse somme d’argent. Malheureusement, il n’a pu en profiter beaucoup puisqu’il mourra ensuite.

Ce qui est encore plus surprenant, c’est que sa demeure soit grande ouverte.

En effet, je ne suis pas le premier à visiter cette bâtisse. De nombreuses pièces ont été retournées, fouillées et pillées. C’est certain que des individus passent régulièrement et pas que pour réaliser des photographies urbex du manoir abandonné. D’ailleurs, à la fin de notre visite, un couple arriva également pour immortaliser les lieux alors que la luminosité commençait fortement à baisser.

En parcourant les différentes pièces, je ressens cette âme artistique. Les murs et les plafonds sont peints parfois à la main. Dans une salle à manger, on peut lire des citations inscrits en grand sur les murs telles que  » seuls les poissons morts suivent le courant » ou « l’intelligence est un signe extérieur de richesse ».

Cet homme devait sans doute être cultivé. En témoigne les nombreux ouvrages qui errent dans les multiples bibliothèques de la demeure. Vous me direz : « les livres ne font pas tout, faut-il encore les lire ». J’ai également été surpris par la collection d’objets et de recueils sur l’Égypte dont regorge ce lieu. J’espère juste que tout pourra être préservé et que ce manoir abandonné ne finira pas comme certains autres lieux connus de la communauté urbex, totalement saccagé ou en flammes.

1 commentaire

Très beau lieu, j’y trouve un petit côté « maison de poupée » , comme par exemple la salle de bains avec ses peintures et ses couleurs vives. Et puis les guirlandes fleurs au plafond.
L’impression que les habitants en sont partis du jour au lendemain en laissant beaucoup sur place.
Et les photos sont magnifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *