Freaky Lab

J’aurais pu commencer par « il était une fois lors d’une nuit d’Halloween, en me promenant dans les bois… » tellement il est compliqué de mettre des mots pour rédiger cet article, tant par le secret du lieu que par ce qu’il renferme. Plus qu’une visite d’un lieu, je vous propose de voyager dans le temps et de découvrir le Freaky Lab.

J’ai longtemps hésité à visiter cet endroit, peur de me retrouver dans cette cave dans le noir face à ses bizarreries de la nature. Cette visite reste une expérience et je pense que c’est un moment qui restera graver dans ma mémoire.

J’espère qu’un jour, je pourrais vous raconter l’ensemble de cette exploration mais comprenez qu’il est préférable de rester très discret quant au lieu, à son accès afin de préserver ce patrimoine scientifique du passé.

Je pense que certains seront choqués par ces publications, d’autres seront curieux et vont parcourir l’ensemble de l’article. Mon but n’est pas de choquer, de créer le buzz, ni de dégoûter, il est juste de montrer le passé, ce que nos ancêtres ont laissé en héritage, l’essence même de la médecine moderne que nous connaissons.

J’aurais pu également me contenter de mettre un flash afin de faire un quelconque reportage photo de bébés trempés depuis des siècles dans des bocaux remplis de formol. Ce n’était pas mon envie.

Pour être franc, si j’ai décidé de visiter ce lieu, c’est d’abord pour me dépasser, pour me retrouver face à ces spécimens dans une cave, sans fenêtre, dans la pénombre totale ou juste la lueur de nos lampes laissaient dévoiler ces bizarreries de la nature, le tout dans une odeur nauséabonde de formol. Mais aussi pour immortaliser ce patrimoine à ma façon, amener un peu de couleur et de lumière pour pouvoir rendre ces clichés plus accessibles.

Je vous invite donc à découvrir le Freaky Lab, asseyez-vous confortablement dans votre fauteuil, écartez les âmes sensibles.