Ferme des Templiers

Oubliée dans la campagne française depuis des décennies, la Ferme des Templiers a été préservée de tout vandalisme, s’expliquant surement par sa localisation au milieu de nulle part. Aux alentours, il n’y a pas âme qui vit. Ouvert aux quatre vents, elle se dégrade cependant peu à peu par les ravages du temps et par          la météo provoquant des infiltrations et des affaissements.

Située dans une vallée d’une région très rurale, le changement de décor est assez perturbant pour un citadin landa. C’est une véritable plongée dans les années 60/70 ou les campagnes étaient aussi peuplées et animées que les villes. On a l’impression que toute la vallée est restée figée dans le temps. Le monde a fui et quelques habitants tentent tant bien que mal de faire survivre les villages.

A l’intérieur de la ferme, il n’y a plus beaucoup de traces de vie mais il reste cependant quelques vestiges du passé, en témoigne notamment les lits robustes du premier étage laissant imaginer la vie de la famille paysanne à l’époque.

L’escalier en spirale dominé par une sublime rosace, grimpant sur plusieurs étages, se décompose lentement tout en gardant sa splendeur.

La visite se déroule dans le calme, avec le bruit du ruisseau voisin et des oiseaux qui sifflent en continu. Les conditions parfaites pour se laisser porter et s’imaginer la vie d’antan dans cette magnifique bâtisse.

C’est agréable de se sentir serein dans un lieu et de ne pas être obligé de vérifier tous les cinq minutes nos arrières afin de ne pas être découvert.

Il me reste plus qu’à vous présenter ces quelques clichés, témoin d’une vie oubliée.