Villa Bagheera

Située dans un petit village, fermée depuis des années, la Villa Bagheera ne paye pas de mine de l’extérieur.

La curiosité nous pousse tout de même à pousser un coup d’oeil à l’intérieur. Après quelques acrobaties, nous voici enfin dans la maison. A première vue, le constat est qu’il reste encore beaucoup de meubles et de traces de vie. Certes, l’endroit a été visité mais très peu de passage, la maison est encore dans son jus et c’est toujours très agréable de voir l’état brut de conservation d’un lieu. La bâtisse est en partie plongée dans l’obscurité, néanmoins le soleil pesant du jour arrive à traverser les persiennes.

Cette villa est sans vie depuis des années, au vu de l’état de certaines pièces. Les toiles d’araignées sont omni-présentes, le papier se décolle, la couche de poussière sur les meubles est impressionnante.

Nous commençons la visite par le haut, deux petites chambres ou l’odeur d’humidité et de bois pourri est assez pesante.

Au rez-de-chaussée, tout est minuscule, une pièce à vivre toute petite ou trône une immense statue de panthère noire, une chambre avec une machine à coudre, servant également d’abri vélo.

Ne parlons pas de la salle de bain, ou il faut être équilibriste pour atteindre le sabot servant de baignoire.

Trêve de blabla, je vous emmène de suite visiter la Maison Bagheera.