Manoir aux Bouquets

Pas besoin de vous expliquer pendant de longues heures pourquoi nous avons appelé ce manoir, le manoir aux Bouquets. Il suffit de regarder les premiers clichés pour le comprendre.

Tombé dans l’oubli depuis de nombreuses années, caché derrière un immense mur et envahi par une végétation grandissante, il est compliqué de connaître l’histoire de cette grande maison de maître. Comme souvent, il s’agit surement d’un problème de succession.

L’accès fut très sportif, le manoir étant en plein centre ville donnant sur un carrefour très fréquenté. Notre arrivée se fait par la pièce principale, orné d’un papier peint vert bouteille se décollant avec l’humidité. Un piano envahit cette pièce ne laissant pas beaucoup de places pour d’autres meubles.

Un très bel escalier permet d’accéder aux deux étages. Certaines pièces sont complètement retourné, il est sur que des personnes mal attentionnées sont venues fouiller pour essayer de récupérer des objets de valeur. D’autres chambres renferment de nombreux souvenirs et d’effets personnels.

Bien évidemment, on ne pas faire abstraction des nombreux vases remplis de bouquets de fleurs en plastique, déroutant cette visite et donnant une impression de vie dans la demeure. Plusieurs pensées traversent mon esprit et je me surprends en train d’imaginer cette vie passée. — Chaque matin, elle descendait avec sa canne, les escaliers en robe de chambre. Elle soufflait tous les 3 marches pour reprendre sa respiration. Chaque mouvement était pour elle un vrai défi. Elle se sentait seule dans ce manoir. Adorant les fleurs, elle ne pouvait plus les entretenir alors son fils lui amenait chaque mois un bouquet de fleurs immortelles pour lui égayer sa vie — .