Le château Assassin’s Creed : une exploration urbex inoubliable

Le château Assassin’s Creed : une exploration urbex inoubliable

C’est la rentrée scolaire de l’année 2017. Il est temps de reprendre le chemin du travail et de laisser derrière moi, mes souvenirs de vacances. En ce début de mois de septembre, voilà maintenant plusieurs jours que je vois certains photographes de la région bourguignonne, publier des clichés urbex d’un sublime lieu nommé le château Assassin’s Creed. Tel un chasseur, je suis donc à l’affut de chaque nouvelle publication dans le but de trouver un indice me permettant d’obtenir l’adresse de ce lieu.

Un matin, en ouvrant ma page Instagram, je tombe sur une photo avec l’extérieur de ce château. Un jeune explorateur a posté la façade de la demeure en joignant des clichés de l’intérieur. Bingo ! Je reconnais au premier coup d’œil le lieu convoité. Avec cet indice et des recherches sur internet, je devrais arriver à localiser ce fameux château Assassin’s Creed.

Avant tout, mener l’enquête

En effet, quelques sites sur les moteurs de recherche répertorient une bonne partie du patrimoine français en termes de châteaux et de manoirs. Il faut espérer que ce bâtiment soit dans ces bases de données. J’entame alors de longues heures de recherche en me concentrant sur la Bourgogne. J’ai remarqué que les photographes ayant visité le lieu viennent tous de cette région.

C’est alors que je consacre la plupart de mes pauses déjeuners à comparer des cartes postales avec l’extérieur que j’ai trouvé. Celui-ci n’a pas la même forme de fenêtres, celui-là ressemble fortement mais la porte est différente, celui-ci pourrait être le bon mais lorsque je pousse les recherches, une exposition est en cours dans l’établissement. Un vrai jeu de détective, parfois frustrant mais aussi très excitant ! Puis, soudain, après quelques heures de recherche, je trouve enfin le Graal. Aucun doute, ça matche ! J’affine ma recherche et c’est avec une grande satisfaction que j’obtiens l’adresse de cette pépite.

Puis partir sur un coup de tête

Je ne dois pas tarder pour visiter le château Assassin’s Creed. Si j’ai réussi à le trouver, je suis certain que d’autres vont y arriver. Restons humbles ! Je ne suis pas le seul à connaître ces ficelles de l’urbex. De plus, l’adresse peut tomber rapidement dans de mauvaises mains et être échangée à vitesse grand V.

Je propose alors à un contact parisien de se joindre à moi pour partir en exploration dès le weekend suivant. Depuis plusieurs mois, j’échange avec lui sur notre passion commune. Ce sera l’occasion de se rencontrer et de partager une visite.

Me voilà donc parti pour un petit aller-retour Normandie / Bourgogne sur la journée. Les joies de l’urbex ! Néanmoins, malgré la fatigue et la route, impossible d’expliquer pourquoi je suis tant excité. Surement parce que cela fait quelques mois que je ne suis pas parti m’immerger dans ces lieux oubliés. Tel un drogué en manque de sa dose, j’ai besoin de ma dose d’urbex et j’espère pouvoir réussir à m’infiltrer dans le château Assassin’s Creed car je n’ai pas trop de lieux à explorer dans les alentours.

Enfin sur place.

Nous nous garons sur le minuscule parking du village. Cette commune rurale compte une centaine d’habitants. Nous devons redoubler de discrétion car les voisins font souvent le gué dans ces petits hameaux. Cependant, je suis surpris par le nombre de voitures garées sur le parking. Une demi-douzaine de véhicules, immatriculés dans d’autres départements, stationnent devant l’église. Soit une fête de famille a lieu dans une maison du village, soit l’adresse a commencé à tourner et nous risquons d’avoir de la compagnie lors de notre visite.

L’accès est un jeu d’enfants. Un muret de trente centimètres à chevaucher et nous nous retrouvons rapidement à l’abri des regards, à parcourir le parc de la demeure. Au loin, j’aperçois d’anciennes écuries avec une partie de la toiture écroulée. Dans le parc, les statues ont disparu, les fontaines sont à l’abandon, la végétation a repris le dessus. Depuis quand n’ont-elles pas fonctionné ? De nombreuses années à coup sûr.

Nous nous rapprochons de la bâtisse, et tout de suite, j’aperçois une fenêtre grande ouverte sur un des pignons. Cette infiltration est d’une facilité déconcertante. Puis au bout de quelques secondes à l’intérieur, j’entends des voix et des bruits de portes qui claquent. Nul doute que les occupants des véhicules garés sur le parking sont ici. Je préfère aller directement à leurs contacts pour montrer notre présence et jauger de qui est sur place.

Nous tombons alors sur deux groupes, visitant les lieux tout comme nous. L’un est beaucoup moins discret que l’autre. Cigarettes à la main, téléphones à bout de bras, je les coupe dans un vacarme, d’une course poursuite commencée quelques minutes plus tôt. A priori, ces jeunes se filmaient en essayant de se faire peur. Heureusement, ils sont sur le départ et le château va à nouveau se plonger dans le silence lorsqu’au bout d’une demi-heure, le second groupe quitte à son tour, les lieux.

Au calme !

Petit à petit, on entend les chants des oiseaux qui reprennent. Pas un bruit à l’horizon. Le château n’est rien que pour nous. La bâtisse est imposante et de nombreuses pièces sont restés intactes, avec encore beaucoup d’effets personnels. Il a été construit au XVIIIème siècle par une famille importante et est inscrit partiellement au registre des monuments historiques depuis le début des années quatre-vingt. Les membres de celle-ci ont eu des fonctions aussi diverses que prestigieuses (écuyer, chevalier, seigneur, lieutenant, secrétaire du roi, maire…).

Cette famille noble a possédé de nombreuses terres en France. Néanmoins, je n’ai pas trouvé (en réalité, je n’ai pas cherché) qui était la dernière personne à avoir occuper les lieux. Il devait y avoir les informations dans les pièces parcourues mais j’avoue que j’ai été très vite happé par la beauté du lieu, oubliant complètement de regarder. 

Le château Assassin’s Creed semble avoir été abandonné du jour au lendemain. Tous les effets personnels sont encore là : le courrier, les livres, les vêtements, la nourriture qui pourrit dans le réfrigérateur. Je commence la visite par la cave. J’y passe un long moment, impressionné par ce magnifique billard qui trône en dessous des arches de pierre. Les pièces sont magnifiques. J’arrive à me projeter et à m’imaginer ce que pouvait être ce haut lieu dans le passé. Et vous, arriverez-vous à plonger dans cette visite qui témoigne du passé glorieux de ce château ?

11 commentaires

Une excursion exaltante, qui vaudrait bien une appli en réalité virtuelle dans les conditions de cette première visite pour que tout le monde puisse vivre cette merveilleuse aventure!!! Merci de partager

Une application en réalité virtuelle serait géniale en effet mais très compliqué à mettre en place Sylvie. Je pourrais filmé mais les conditions à l’intérieur et mon matériel ne permettrait pas de vous proposer quelques choses d’esthétiquement beau. Et il ne faut pas oublier que tout ça n’est pas très légal alors autant rester discret et juste immortaliser à travers mon boitier. J’espère toutefois que mes clichés et mon récit a pu vous évader quelques minutes.

Magnifique article!
J’avais l’impression d’y être du début de l’exploration jusqu’à la fin!
Merci encore Flo de nous faire voyager

Encore un bel endroit, sais-tu ce que devient ce château? Détruit par des abrutis, j’imagine que l’adresse a du tourner depuis. Ou réhabiliter… je l’espère. En tout cas merci pour la visite on s’y croirait !

Laisser un commentaire